Stéphane Bern s'empare de sa plume pour exprimer son point de vue, à propos de l'acte incompréhensible de Mr Pierre GROSS, actuel maire de Geudertheim.
(Plus de contenu en bas de page)

Le 25 Novembre 2020

Stéphane Bern

A l'attention de Pierre GROSS
Maire de Geudertheim
83, rue du Général de Gaulle
67170 Geudertheim

Monsieur le Maire,

C’est avec une infinie tristesse et autant de stupéfaction et de colère que j’ai appris par des habitants de votre commune et par l’Association pour la sauvegarde de la Maison Alsacienne l’acte de vandalisme que vous avez commis en détruisant un joyau du patrimoine alsacien, en l’occurrence la maison Greder qui avait près de 360 ans d’existence et qui était en bon état structurel.

Cette belle maison à colombages si typique du charme patrimonial alsacien aura donc résisté en plus de trois siècles à des guerres, des révolutions, les soubresauts de l’Histoire… pour succomber sous les coups d’un édile républicain au nom d’une arrogante modernité qui croit bon de faire du passé table rase. Quand on veut détruire un joyau du patrimoine rural, il suffit de prétendre qu’il est vétuste et dégradé.

L’enfer est pavé de bonnes intentions ! Pour la détruire, vous avez pris prétexte de la construction d’un nouveau complexe éducatif et scolaire.  Pourquoi,  au contraire,  ne pas l’avoir conservée dans un but pédagogique, d’autant que le bâtiment était parfaitement compatible avec un usage moderne ? Lors des dernières journées du patrimoine, j’ai accompagné le Président de la République à Condom dans le Gers où la Mission Bern a participé à la restauration de l’école Jules Ferry dans un ancien hôtel particulier Polignac du XVIIIème siècle : les élèves se sont montrés fiers d’apprendre et d’étudier dans un tel cadre historique et dans un environnement de grâce et de beauté architecturales. Qu’est-ce que le patrimoine sinon le pont qui permet de transmettre de l’art, de la beauté et de la culture aux nouvelles générations. A cet égard, vous avez failli dans votre mission.

En ces temps de crise sanitaire, économique et morale, vous envoyez, Monsieur le Maire, un bien triste signal,celui d’un élu de la République qui n’écoute rien ni personne, méprise même ses administrés pourtant mobilisés au sein de l’association ASMA et jette au panier les avis de Monsieur Frédéric Bierry, Président du conseil départemental du Bas-Rhin. Comment, dès lors que les préoccupations de nos compatriotes se portent sur l’écologie, la biodiversité, la protection du patrimoine, vous estimez-vous en droit d’envoyer les pelleteuses détruire la maison Greder ?

Comme tous les défenseurs du patrimoine et les amoureux de l’Alsace – mon émission « Le village préféré des Français » a déjà élu trois villages alsaciens lauréats :  Eguisheim, Kaysersberg et Hunspach en 2020 – je suis meurtri par votre acte de vandalisme qui ne détruit pas seulement un morceau du patrimoine, mais un pan entier de la mémoire alsacienne.

Je ne doute pas que vous aurez un jour à en rendre compte à vos concitoyens et vous passerez à la postérité de Geudertheim comme le fossoyeur de l’héritage historique patrimonial du village.

Sans grand espoir de recevoir de votre part les excuses publiques que requiert votre geste destructeur du 30 septembre dernier, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en mes regrets sincères à défaut de ma considération.

Stéphane Bern

Mission Patrimoine

Copie au Président de l’ASMA, Monsieur Bernard DUHEM

Voici un lien vers un reportage de France 3 Alsace au sujet de la destruction.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/polemique-destruction-maison-colombages-village-alsacien-stephane-bern-furieux-1900166.html

Ci-dessous, un article relatif à ce courrier ainsi qu'un article traitant du bon état de la maison.